Né en 1969 à Antony (Hauts-de-Seine), Sylvain Jean Gabriel Sanchez s’est orienté, après trois ans de classes préparatoires (hypokhâgne, khâgnes), dans des études d’histoire à l’université Paris IV-Sorbonne, en double cursus avec un magistère d’Antiquités classiques. Un séjour d’un an à l’École biblique et archéologique française de Jérusalem (1994-1995), sous le patronage de l’Académie des inscriptions et belles lettres, lui a permis d’approfondir ses connaissances en langues bibliques anciennes (latin, grec, hébreu biblique), d’être initié en archéologie palestinienne et d’étudier l’apologétique chrétienne grecque du deuxième siècle (Justin, apologiste chrétien, Paris 2000).

À partir de 1998, sous la direction de M. Jean-Pierre Martin (professeur d’histoire romaine à Paris IV Sorbonne) et sous l’égide de Jacques Fontaine (1922-2015), ses recherches de doctorat l’ont conduit à travailler sur un mouvement hérétique espagnol de la fin du IVe siècle (Priscillien, un chrétien non conformiste, Paris 2009). Deux séjours à la Casa Vélasquez (2002-2003) à Madrid, au sein des institutions espagnoles, ont facilité son enquête bibliographique. Docteur en histoire ancienne, diplômé de l’Université Paris IV-Sorbonne depuis 2005, Sylvain J. G. Sanchez poursuit ses recherches sur la mystique chrétienne.

Parallèlement à son travail scientifique, il a enseigné ponctuellement dans plusieurs institutions (Paris IV, Faculté de théologie réformée à Aix-en-Provence, Institut Augustin à Tunis) et a eu une expérience professionnelle aux éditions du Seuil pendant deux ans. Il poursuit ensuite des activités éditoriales en assistant, entre autres, Mme Madeleine Scopello (Correspondant de l’Institut) et collabore parallèlement avec la Société Biblique de Genève. En 2007, il est parrainé par Michel Meslin (1926-2010) pour devenir membre de l’Institut de recherche pour l’étude des religions (IRER). De 2010 à 2013, il a partagé son temps entre des travaux de recherche et des activités d’édition en freelance. Depuis, il couple ses activités de chercheur avec des tâches d’enseignement. Aujourd’hui, il professe à l’Institut polytechnique des sciences avancées (IPSA, Paris) en sciences humaines et poursuit ses recherches en christianisme ancien (IRER, Paris IV).

CV en pdf